Shokjang, un innocent écrivain et intellectuel tibétain a été condamné à trois ans de prison le 17 février 2016. Les tibétains encourent un grand risque de torture dans les prisons chinoises.
AGISSEZ MAINTENANT!

A Propos

  • Né dans le village de Ghyenga, conté de Sangchu dans la région de l’Amdo au Tibet (ch. Xiahe County, Gansu Province)
  • A étudié la littérature tibétaine à l’Université des Nationalités Nord-Ouest à Lhanzhou et a publié quatre livres et essais.
  • En 2008 a organisé des manifestations étudiantes appelant à plus de libertés pour les Tibétains.
  • En 2010 a été détenu durant un mois en lien avec le soulèvement de 2008 et pour son implication dans la publication d’un magazine littéraire interdit.
  • En Mai 2014 dans l’essai Le nationalisme est-il une bonne choses?, Shokjang écrit “Vous pourriez dire que vous ne voulez pas l’auto-détermination mais vous devez savoir que cela revient à dire que vous voulez être un esclave ou un serf”.
  • Le 19 mars 2015, Shokjang est arrêté, emmené à la prison de Tongren et détenu sans mise en examen. Ses droits aux visites familiales ne lui ont pas été reconnus.

AUJOURD’HUI

  • Le 17 février, Shokjang a été condamné à trois ans de prison. Il a réagi face aux autorités, a rejeté leur sentence, maintient et clame son innocence.
SIGNEZ LA PETITION

Pétition

Signez la Pétition

Objet:

Message:

Libérez Shokjang